Visite guidée histoire des sculptures Cham sites classés Unesco

Monuments historiques chams au patrimoine mondial de l’unesco

art-cham-site-Dong-Duong-fouilles-1904Ci-contre, les équipes de l’EFEO, à qui nous devons la mise à jour de l’art et de la culture Cham mais aussi la fondation des musées Cham de Danang et du musée Blanchard de la Brosse de Saïgon. Aujourd’hui encore, ils aident les éminents experts du Vietnam tant sur l’épigraphie que sur les travaux archéologiques terrestres et marins.

Historique du royaume Cham

Jusqu’à présent, on pensait que le pays Cham, ou Champa, état hindouiste de culture austronésienne (entre la Malaisie et la Polynésie), fut fondé à la suite de la chute des Han, au 2è siècle. En effet, en 192, profitant du déclin des Han, l’administration locale proclama son indépendance.

Les travaux récents d’épigraphie et d’archéologie ont révélé l’existence initiale d’une fédération insulaire avec villages et chefferies bien avant la fondation officielle du royaume du Champa. Les Chams étaient d’excellents navigateurs qui empruntaient souvent les routes maritimes qui les reliaient aux péninsules malaisiennes / indonésiennes ou encore à l’Inde, un échange commercial et culturel est avéré. Avec les voisins proches, l’état du Dai Viet et le royaume Khmer, les relations furent plus tendues cependant, malgré les conflits répétitifs, un système de canalisation connectait le Champa aux grandes cités Khmer de l’époque tels Angkor Borei. Depuis peu, on commence à découvrir également que la civilisation et l’art Cham, considérés comme pré-angkoriens sont aussi les successeurs de Sa-Huynh, civilisation du Fu-Nan. Au carrefour des confluences et des évolutions parallèles du Funan et d’Angkor, les Chams sont à l’origine du surnom « L’Indo-Chine » donné au Vietnam.

Les frontières du royaume du Champa se situaient dans la région actuelle du centre, aux environs des villes de Hội-An, Đà-Nẵng et Huế. Les régions Amaravati, Vijaya, Kanthara et Paduranage du Champa étaient respectivement localisées dans les provinces actuelles de Quảng Nam Bình Định Nha Trang Phan Rang Phan Ri.

Asia-Champa-Carte Au 15è siècle, les Chams furent définitivement annexés au Vietnam, lors de sa marche conquérante vers le Sud (Nam Tiến). Aujourd’hui, outre 120000 Chams qui vivent dans la région de Phan Rang / Nha Trang / Qui Nhon, on trouve des communautés importantes au Cambodge et en Malaisie.

 

Un art religieux hindouiste prédécesseur d’angkor

Le patrimoine artistique s’étend du 5è siècle au 15è siècle. De caractère religieux, se rapportant au panthéon hindouiste, représentés essentiellement par Shiva et Vishnu, puis au bouddhisme Mahayana, l’art Cham se compose essentiellement de « tours sanctuaires » ou Calan et de sculptures en grès. Les collections exposées dans les musées ont servi de base ornementale pour frontons, piliers et linteaux. Les tours édifiées en brique, matériau de prédilection du Champa sont en forme de carré, avec des toits en étage s’empilant les uns sur les autres et se rétrécissant au fur et à mesure pour donner une forme de montagne. My Son signifie « belle montagne » demeure des rois. Le mont représente l’esprit le plus haut de l’humain, toujours inaccessible.

L’esprit tend toujours vers le plus beau mais en réalité, il n’est pas aussi beau ! Taisen Deshimaru, maître zen japonais

Initialement, la ligne des sculptures, proche de la Chine des premiers siècles, est simple avec peu de décorations pour les habits ou personnages.

Danang-Museum-5th century.Guan Yin ou Akilokitesvara ou Quan Âm en vn, est sobrement représentée. Coiffure et chevelure chinoise. L’aura est formée de rayons lumineux caractérisant l’esprit d’éveil d’un Bouddha. Crédit photo ©Thierry-Ollivier-252×300, crédit photo.
Danang-Cham-museum-Xe-s. Divinité masculine richement ornée, morphologie Khmer-Cham, pas de chignon chinois mais une coiffe similaire à la tiare kirita-mukuta de type malais. ©Thierry-Ollivier-252×300, crédit photo.

Au fur et à mesure, les riches ornements et l’iconographie indienne apparut – essentiellement avec Shiva et Vishnu, style My Son et plus tardivement, avec Avalokitesvara, dans le style Dong Duong, 8è-9è siècle. Avec les nouveaux sculpteurs Cham, à partir du 7è siècle, un nouveau genre de création naîtra, mixant l’Inde shivaïste de la trimurti aux lignes tantriques venant d’Inde. Les statues, particulièrement expressives, véhiculent toujours le bonheur de Shiva, par un mouvement constant, elle rend particulièrement vivant danseurs Apsaras et musiciens Gandaras.

Art Cham. Danseur à l’écharpe. Trakieu, 10e-s. Photo EFEO, école française d’extrême-orient. Fouilles de l’équipe d’Henri Parmentier.
Danang Cham Museum. 10th century. Tra Kieu. Pedestal dancer and musian. Apsara et Gandara.

La classification Cham fut établie selon les lieux archéologiques et périodes : Danang:

  1. My-Son E1, art Shivaïste, 7è-8è siècle
  2. Dong-Duong, art bouddhique, 9è-10è siècle (Đông Dương signifie Mer de l’Ouest)
  3. My Son A1, 10è siècle
    1. Khuong My, 1ère moitié du 10è siècle (Khương Mỹ)
    2. Tra Kieu, 2ème moitié du 10è siècle (Trà Kiệu)
    3. Chanh Lo , fin du 10è vers le début du 11è siècle (Chánh Lồ)
  4. Thap Mam Binh Dinh , 12è-14è siècle (Tháp Mẫm Bình Định)
  5. Yang Mum, Po Romé, 14è – 15è siècle

UN ART BOUDDHIQUE DONG DUONG FUNAN SAHUYNH 

La présence du bouddhisme dans la région du centre du Vietnam est très ancienne, probablement pas plus tard que les années 400. Le grand voyageur Faxian, lors d’un récit de voyage d’Inde vers la Chine, l’avait consigné dans ses écrits.

Mais ce sera l’art bouddhique de Dong Duong, sous les traits du bouddhisme tantrique venant de l’Inde versus la Chine des Tang [618-907] et du zen qui prédominera désormais.

L’influence de Sa Huynh avec ses majestueuses statues millénaires en bois (ci-dessous) et ses objets de culte funéraire disparut peu à peu.

Le mudra de l'enseignement. Bouddha millénaire très rare du Vietnam.
History Museum Bảo Tàng Lịch Sử Hochiminh city. Wooden Buddha. Sa Huynh [-2500 av. J-C., 200] civilisation Funan Phù Nam.
Il nous reste à ajouter qu’en 879, Indravarman, fondateur de la dynastie Indrapura, dont la capitale était proche de Hoi-An, installa un « bouddhisme humain » de dévotion à Avalokitesvara (en ch. Guan Yin, en vn. Quan Am), ou Lokesvara, symbole de la non-peur et du pouvoir de réconfort. Il continuait également à vouer les cultes au panthéon hindouiste.

trakieu-inscription-épigraphie-befeo_0336-1519_1911_num_11_1_T1_0263_0000
Extrait Etudes Indochinoises, E.Heber, Bulletin de l’école française d’Extrême-Orient.

Ci-dessous une stèle Cham photographiée par les archéologues français des années 1900. Transcription et travaux d’épigraphie par l’EFEO.

Ci-dessous, le Bouddha Cham Dong Duong 7è siècle au musée d’histoire de Saigon.

Bouddha style Dong Duong? Art Champ. 7è siècle.
Bouddha style Dong Duong, Cham. 7è-8è siècle. National History Museum de Hochiminh city. @yen bach

 

 

 

 

Découvrir et connaître les sculptures Cham liées au dieu Shiva du museum de Danang.

 

@copyright 2015, yen bach, éditeur numérique / applications mobiles, en partenariat de SCCT, audioguide, filiale des éditions Gallimard. Tous droits réservés.

Découvrir la vidéo audioguide du trésor des sculptures Cham aux musées de Danang Saigon Lyon

Des sculptures Cham dans le FOnds Marin

saigoncityguide-mei-kong-histoire-cham
Le Mei-Kong englouti au large des eaux somaliennes

Avant de consulter le guide vidéo audio dédié aux sites pre-angkor des Cham classés au patrimoine mondial de l’Unesco, ayant évolué dans l’actuelle région de Hue et Hoi-An, entre le 2è et le 10è siècle, Saigon city guide souhaite vous livrer la belle histoire des collections du médecin Morice, dont 8 pièces (galerie de photos ci-dessous) sont aujourd’hui au musée des Confluences de Lyon, nouvellement inauguré en 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

crédit photo @sacha-champa.org, société des amis du Champa ancien

Sculpture Cham Shiva

En 1877, le docteur Morice fut envoyé en mission, dans l’ancienne Cochinchine. Au cours de son séjour dans l’actuelle province de Bình Định, il découvrit un ensemble de tours sanctuaires « Thap Cham », érigées en brique aux nombreuses sculptures en grès, semblables à celles du site d’Angkor Wat. Classés au patrimoine mondial par l’Unesco, ces sites font maintenant l’objet de visites de nombreux tours touristiques – d’ailleurs, n’oubliez pas de nous amener avec vous sur les sites.

art-cham-myson-fouilles-1904-Henri-Parmentier Conscient de la valeur de témoignage d’une brillante civilisation, ému par la découverte des vestiges, le Dr Morice a expédié de nombreuses statues dans deux cargaisons le plus important sur le bateau de Mei-Kong. Ce dernier coula au large des eaux de la Somalie emportant les collections Cham dans un oubli qui dura plus d’un siècle. Au même moment, les 8 pièces expédiées (photos ci-auparavant) dans l’autre cargaison arrivèrent au Musée d’histoire naturelle de Lyon (le Dr Morice était zoologiste) puis à l’ancien musée Guimet à Lyon, bld des belges.

Cham-ancien-museum-Guimet-LyonEn 1970, Robert Stenuit,  directeur d’archéologie sous-marine, entama des recherches documentaires sur le naufrage du Mei-Kong. En 1995, après une mission de fouilles sous-marin protégée par l’armée française, on retrouvera près de 20 statues Cham mais Robert Stenuit n’était pas satisfait, n’ayant pas la connaissance de l’autre cargaison. Après la découverte des pièces manquantes, Robert Stenuit déclarera:

Ces pièces ne furent pas englouties mais enterrées – méconnues du public. R. Stenuit, L’Art du Champa, Jean-François Hubert

La majeure partie des statues Cham retrouvées fut vendue aux enchères de Christies, le 30 octobre 2000, à Amsterdam.

Ces pièces complètes ou fragmentaires ont cependant permis la datation exacte de l’ensemble Cham dont la civilisation, aux confluences des civilisations du Funan et d’Angkor, a été l’une des plus créatrices. Les Chams furent à la fois successeurs de la civilisation de Sa-Huynh (Funan) et  prédécesseurs d’Angkor.

Notre prochain billet Cham sera consacré à l’histoire du royaume et de son art. Ce seront des clés de visite guidée dans les musées et sur les sites de My Son, Po Nagar Nha Trang, Dong Duong … , le plus important étant le musée Cham de Danang, point de passage obligé – un must do. Ces clés seront complétées par des fiches d’œuvres à écouter et à lire en audio vidéo .

Si vous avez plus de temps pour la préparation de vos voyages, nous vous conseillons la visualisation des photos des différents sites Cham au Vietnam ou encore une vidéo en anglais qui relate l’aventure des sculptures Cham englouties:

Connaître les sculptures de Shiva au musem Cham de Danang

@yen bach 2015, édition numérique et référencement, en partenariat avec SCCT, audioguide du voyageur, filiale des éditions Gallimard. Droits Réservés. Copyright.

Guide accompagnateur de voyages en ligne pour mobiles et tablettes

Audioguide  voyage destination Vietnam

Saigon City Guide, guide en ligne connecté fonctionnant en mode « online », vous informe sur vos mobiles et tablettes ou sur le Web. Découvrez ce nouveau guide numérique dédié à la destination de voyages Vietnam  ! Très pratique, Saigoncityguide vous accompagne depuis la préparation en France, en Suisse ou en Belgique, pour l’obtention des visas et jusqu’au retour de voyages en passant par tous les lieux de votre circuit touristique au Vietnam (et non seulement à Saigon City).

Saigoncityguide rappelle que depuis le 1er juillet 2015, les ressortissants de la France, de la Grande Bretagne, de l’Espagne, d’Allemagne et d’Italie sont exemptés de visas pour les séjours courts de moins de 15 jours, le touriste réalise ainsi une économie substantielle d’au moins de 100€. On peut regretter que les belges et les suisses ne sont pas concernés par cette mesure exceptionnelle du gouvernement vietnamien suite à un accord bilatéral En savoir plus sur les visas vietnamiens …

Menu des pages et articles du site saigoncityguide

Nos contenus textes, audio et vidéo sont regroupés dans des pages et des articles du site responsive, c.à.d adaptables aux mobiles et tablettes. Les pages sont accessibles via le menu et les derniers articles sont affichés sur la page d’accueil, avec leur photo à la une. Tout est accessible avec la barre de recherche qui vous permet d’entrer toute requête. En effet, la recherche s’effectue sur l’ensemble du contenu mis en avant ou archivé. Nous distinguons plusieurs catégories et sous-catégories thématiques dont :

Saigon-Map-Layout-SaigonCityGuide-Carte-a-telecharger
Carte de poche de Saigon City Hochiminh ville avec le carnet d’adresses des points de visite de la ville, des restaurants et bars.

City tour: Visite guidée en ville, avec des commentaires artistiques et historiques. Saigoncityguide vous offre le plan de poche des districts 1 et 3 du centre ville à imprimer et conserver. Lors de vos Saigon Day Tour en ville, Saigoncityguide sera votre compagnon audio et/ou vidéo (affichage du logo people visiting people), tant dans la préparation, à partir de l’hôtel ou dans les bars que sur le lieu de visite touristique à Saigon.

audioguide francophone histoire du vietnam A Saigon, même les petits cafés sont équipés de Wifi, il vous suffira de vous adresser au personnel en demandant « Xin cho tôi Code Wifi » (prononcer Wai Fai comme selon la phonétique anglaise).

Glaze Vase
Glaze Vase

Museum guide: Audioguide de musée qui vous livre des textes, vidéos et audios. A consulter avant et pendant votre visite aux différents musées. Saigon comporte moins d’une dizaine de musées dont le musée d’histoire à ne pas manquer. Le musée des vestiges de guerre War Remnants Museum et le musée d’histoire de Saigon sont proposés par toutes les agences locales dans leur programme de Saigon Daily Tour Saigon Half Day Tour. N’hésitez pas à vous servir de Saigoncityguide sur place avec vos smartphones et tablettes ou de consulter tranquillement à Paris pendant la phase de préparation de votre voyage au Vietnam.

tiato-perilla-frutescens-herbe-nem-recette-vietnam-082015Guide gastronomique: Le Vietnam et Saigon sont aussi à découvrir à travers les fruits, les herbes aromatiques et évidemment, les recettes gastronomiques. Les agences de voyages au Vietnam proposent des tour touristiques dédiés à la dégustation nommés « Ẩm thực » ainsi que des ateliers culinaires, à Hochiminh ville comme à Huế ou Hanoi. A noter que chacune de nos 3 régions a ses propres spécialités et ses propres soupes, au Nord, le Phở, au Sud le Hủ Tiếu Mỹ Tho et au centre le Bún Bò Huế.

Voyage gastronomique a Saigon City et à Paris: A Paris, consulter Saigoncityguide pour découvrir avant le voyage au Vietnam, les recettes du Vietnam comme le Phở, Bún Bò, Bánh Mì xe ainsi que leurs ingrédients qui ne vous sont pas forcément familiers. En rentrant de voyage ou avant le voyage, n’hésitez pas à faire un tour chez les frères Tang ou supermarchés du Paris Chinatown. Avec nos conseils, il est certain que vos invités se régaleront !

mailinh-logo-busBons plans pratiques: Comme pour le guide de voyage LonelyPlanet, Saigoncityguide vous fournit son carnet d’adresses chics tant pour boire, manger, prendre un verre que pour écouter de la musique. Bien sûr, les astuces et bons plans shopping sont à consulter. Vous y trouverez également la liste des agences de voyage et des astuces de transport.

indochine-afficheActualités et Breaking news: Restez connecté au monde via les dernières actualités à propos de Saigon.

Barre de recherche et contenus

Utilisez notre barre de recherche (en haut de l’écran) pour rechercher une information, une actualité ou un objet exposé dans les musées.

Les contenus thématiques de Saigoncityguide seront  enrichis au fil de l’eau, à partir de notre point de départ qui est Saigon Hochiminh ville. Les commentaires d’audio visite ainsi que l’éditorial sont basés sur les publications des différents musées d’art asiatique, dont les musées parisiens Guimet et Cernuschi, les publications des experts en matière d’histoire de l’art asiatique du Vietnam ou de la France, principalement l’école EFEO ou les émissions radio télévisisées. Une autre des sources de Saigoncityguide est le fonds de la société SCCT, filiale des éditions Gallimard, notre partenaire de production d’audioguides de musées et de guides de voyage.

Plan de poche du centre ville District 1 et District 3

Saigoncityguide a conçu pour vous un guide pratique d’informations générales avant le départ ou pendant le séjour. IL inclut un carnet d’adresses pour votre séjour (urgence santé, déplacement, bons plans …). N’hésitez pas à vous connecter en cas de besoin sur place et consultez le avant le départ.

Le guide de voyages de Hochiminh ville vous offre également le plan de poche de la ville (ci-dessous), à demander en format « dégriffé », à imprimer pour vous accompagner quand le site n’est pas accessible à travers Wifi ou le 3G/4G.Saigon-Map-Layout-SaigonCityGuide-Carte-a-telecharger

 

 

Mode d’accès Connecte Wifi ou 3G-4G

En avant-première, avant le voyage, Saigoncityguide vous aide à préparer le voyage vers Hochiminh ville aux moyens de l’ordinateur ou de la tablette.

wifi-zone-logo
Accessible dans les zones Wifi ou avec un réseau 3G/4G illimité. Attention à ne pas vous exposer au dépassement de forfait.

Soyez attentif à votre forfait si vous n’êtes pas sur un réseau Wifi GRATUIT. Notre guide audio vidéo est accessible en mode connecté et sans téléchargement (versus applications mobiles), le Vietnam est très bien couvert par le Wifi gratuit, accessible à partir de tous les cafés et restaurants petits ou grands, dans l’hôtel.

Mode d’emploi SIMPLISSIME

Il suffit d’ouvrir votre explorer et d’indiquer notre l’URL de saigoncityguide http://www.saigoncityguide.com, ceci dès votre arrivée à l’aéroport, à l’hôtel ou après l’achat de votre SIM local ou clé USB 3G/4G.

VOCATION DE CITY GUIDE ARTISTIQUE ET CULTUREL

formalités-visa-avant-le-departAvant le départ, Saigoncityguide vous invite à consulter les articles spécifiques concernant les formalités à effectuer. N’oubliez pas de consulter les agences de voyages à Paris ou à Saigon pour préparer vos parcours de voyage et de visite.

Lire la suite « Guide accompagnateur de voyages en ligne pour mobiles et tablettes »

Saigon Tourist Tour Culturel – Musées, monuments et sites

A Saigon, les touristiques se verront proposés par des tours operators locaux (Saigon Tourist, Vietnam Touriste, Hoa Binh travel agency, …) des circuits de visite guidée de la ville,  1 jour daily city Pass ou en demi journée half day pass city pass. Pour chaque circuit, on propose des points de visite phares tels que la poste centrale charpentée par Gustave Eiffel, l’architecte de la tour parisienne, le marché de Sàigòn Bến Thành, la rue Đồng Khởi, artère commerciale de Saïgon. Naturellement, le monument historique le plus visité, le palais d’indépendance ou Dinh Độc Lập est un must, ici c’est plutôt l’intérêt historique ainsi que l’intérêt du parc qui prime (versus intérêt artistique)

Un must-do de tous les circuits est la visite guidée d’un des deux musées les plus connus de la ville: Le musée de la guerre ou War Remnants situé à deux pas de Dinh Doc Lap et le musée d’histoire nationale le National History Museum, Bảo Tàng Lịch Sử TpHCM. En réalité, la ville compte 7 musées dont les 2 indiqués, le musée des beaux-arts (à venir sur ce site web-mobile-tablets), le Fine arts museum, Bảo Tàng Mỹ Thuật, vers Pham Ngu Lão, district 3 , le musée Bảo Tàng Thành phố, musée de la ville de saigon, qui comporte une très jolie collection de voitures anciennes (idéal pour les amoureux des photos et de la voiture). Et pour finir, on ne saurait manquer le musée du président Hồ Chí Minh, Bảo Tàng Hồ Chí Minh, situé sur la rivière de Saïgon, ancien point d’embarquement des messageries maritimes vers la France. C’est de ce point que les derniers soldats quittèrent définitivement l’Indochine.

Bao Tang Lich Su TpHCM, forme octogonale du Bat Quai, Yi-KingMusée d'Histoire Nationale
National History Museum 
Bao Tang Lich Su TpHCM

audioguide francophone histoire du vietnamCe site web mobile 
vous sert 
d'audio guide 
francophone
french-speaking audio guide

Parcours de visite des collections

logo-montre-android-5mn30  Circuit de visite: Half day ou One day city guide french-speaking. Temps de visite : 2h à 2h30 Adresse Location : Rue Nguyễn Bỉnh Khiêm angle Bld Lê Duẫn , Bến Nghé, District 1 Phone : +84 8 3829 8146 Prix Billet Ticket Price : 10000 VND – Supplément photos : 40000 VND Spectacle dans le musée: Marionnettes sur eau (se renseigner sur place)

Saigoncityguide vous avise de ne manquer en aucun cas les galeries civilisation de Đông Sơn et l’art Khmer du Champa. Ce sera très difficile de sélectionner car tout est magnifique, prenez donc le temps de faire le tour des collections, faites une pause dans le parc botanique et zoologique et ensuite terminez par une visite au temple dédié aux rois Hùng (voir ci-après), l’architecture est splendide !

Si vous disposez de 2h de plus, faites une pause déjeuner-goûter (au parc ?)  et poursuivez votre parcours, sur le même site, se situent:

Le Parc Botanique-Zoologique
(Thảo Cầm Viên)

Le Temple des Hùng
(Đền Hùng)
Thao Cam Vien Saigon, next to National Museum and Hung Kings'temple
Thao Cam Vien Saigon, next to National Museum and Hung Kings’temple
Temple des rois Hung juxtaposant le musée national d'histoire, District 1, Hochiminh city
Temple des rois Hung juxtaposant le musée national d’histoire, District 1, Hochiminh city


Musée des vestiges de Guerre 
War Remnants Museum
Bao Tang Chung Tich Chien Tranh  
audioguide francophone histoire du vietnamEn plus 
des photos
sur ce site 
web mobile 
vous pouvez écouter 
les témoignages des personnes 
qui ont fait l'histoire 
french-speaking and english-speaking audio guide

Parcours de visite et collections
du War Remnants

logo-montre-android-5mn30 Circuit de visite: One day city guide french-speaking.Temps de visite:  1h à 1h30 Adresse Location : 28 Võ Văn Tần, Ward 6, District 3, Hochiminh Phone : +84 8 3930 6664 Prix Billet Ticket Price : 20000 VND.

Nos recommandations : Préservez le jeune public et les personnes sensibles, surtout des photos du 3è et 4è étages, de la guillotine et de la cage à tigre. Si vous ne disposez que d’une demi-journée pour une visite (Half-day circuit) et que vous aimez l’art, la céramique, préférez le musée d’histoire Bảo Tàng Lịch Sử.

Dinh Doc Lap 
Palais de l'indépendance
Vidéos historiques 
en français

logo-montre-android-5mn30 Temps de visite: 1h à 1h30 Adresse Location : 135 Nam Kỳ Khởi Nghĩa angle Boulevard Lê Duẫn, à l’exact opposé du musée d’histoire Bảo Tàng Lịch Sử, District 1, TpHCM Phone : +84 8 3822 3652 Prix Billet Ticket Price : 100000 VND

Avis de Saigoncityguide: Ne manquez pas le parc botanique avec des arbres de plusieurs centenaires et prenez le temps d’y prendre un verre !

Saigon Tourist Tour Palais d’Indépendance (videos historiques)

entrée de Leclerc à Saigon, PALAIS norodom

A cet emplacement situé sur un monticule élevé de la ville, Ben Nghe, Thierry Lhermitte, également architecte du Town’s Hall à Hong-Kong, bâtit un joyau de l’architecture coloniale française. Le somptueux monument historique sera baptisé « palais de Norodom », en hommage au souverain cambodgien « ami » de la France de l’époque. On y trouva tout le prestige du style de la French Architecture avec ses escaliers, sa véranda, ses colonnades sculpturées mais aussi un magnifique parc, à l’image de l’architecture des jardins de France. De nos jours, seul le pavillon de chasse et l’ancien portail existent encore.

C’est dans ce palais du commandant de l’Indochine que le général Leclerc fut reçu à la fin de la 2ème guerre mondiale. Il avait pour mission de rendre l’Indochine à la France mais l’histoire et l’héroïsme des vietnamiens en décidèrent autrement. La longue « guerre d’Indochine »  débuta en 1946 et s’acheva avec Dien Bien Phu, sur une note d’entrée en guerre américaine, avec les accords de Genève de 1954. On y scella l’indépendance du Nord Vietnam, du Laos et du Cambodge.

Source du document sonore, Chaîne Histoire, @INA

Quand à la réunification totale du Vietnam Nord et Sud, elle surviendra seulement en 1975, avec l’acte de reddition du Sud qui fut signé ici, au Dinh Doc Lap de Saigon, rebaptisée « la ville de Hochiminh. » En mémoire de l’assemblée historique Hoi Truong Thong Nhat, on attribua également un deuxième nom au Dinh Doc Lap, le palais de réunification, Dinh Thong Nhat.

Source @Sandy Wall

Monument Historique Le palais de l’indépendance, Dinh Doc Lap TPHCM

 

palais norodom gouverneur saigon palais indépendance
palais norodom gouverneur saigon palais indépendance (source: archives)

En 1954, le palais du commandant de l’Indochine, le palais Norodom, fut remis par les japonais à la France puis par la France à Bao Dai, dernier empereur du Vietnam. Ce dernier fut contraint de quitter le pays et remit lui-même le pouvoir au 1er président du régime du Sud, Ngo-Dinh-Diem, sous le regard bienveillant des Etats-Unis qui prirent le relais de la France.

L’ancien président du Sud, Ngo Dinh Diem baptisa le palais « Dinh Doc Lap », c’est-à-dire « le palais de l’indépendance ». En 1963, le palais fut bombardé et détruit, le président Ngo se réfugia au palais Gia Long, l’actuel musée de la ville Bao Tang Thanh Pho TPHCM (situé tout près d’ici) et fut assassiné avant l’achèvement de l’actuel palais, en 1963.

Le monument historique Dinh Doc Lap TPHCM avait été inauguré par le colonel Nguyen Van Thieu qui devint le 2ème président du régime du Sud. Ce dernier avait fui le palais et le pays, en ce début d’Avril de l’année 1975, il laissa le soin aux autres de signer l’acte de reddition inconditionnelle. Durant près de 30 ans, le palais avait servi à a réception de nombreuses délégations étrangères. Cette même fonction lui est toujours assignée par l’administration actuelle.

Le 30 avril 1975, les tanks de l’armée, exposés dorénavant dans le précieux parc botanique, firent leur entrée triomphale. La guerre avait emporté près de trois millions de vietnamiens et soixante mille américains.

PARCOURS du DINH DOC LAP et DE SON PARC botanique

Un nouveau parcours vous est proposé depuis 2014. Il a été conçu par une équipe franco-vietnamienne. Avant de débuter, sachez qu’il ne faut manquer en aucun cas la visite du parc botanique qui a une valeur inestimable.

Parc botanique et Tanks: Vous pourrez y boire un verre et admirer les tanks qui sont entrés dans l’histoire du 20è siècle. N’oubliez pas de passer par le pavillon de garde-chasse, vestige de la French Architecture ou de l’architecture coloniale !

Le rez-de-chaussée abrite une salle des banquets où figure une grande toile offerte par l’architecte Ngo-Viet-Thu. Au même niveau, on pourra également visiter le salon d’apparat où l’acte de reddition fut signé par le général Duong Van Minh.

Au 1er étage on trouvera la salle de réception de l’ancien président ainsi que ses appartements privés. Quand à son épouse, elle recevait au 2è étage. Au 3è étage, on trouvera la salle de réception puis la plate-forme d’hélicoptère, qui avait servi à l’évacuation précipité des membres de l’ancien gouvernement et de ses alliés américains.

Un abri anti-bombes,  abritant le quartier général de l’ancienne armée du Sud, se trouve au sous-sol.

 

Concept architectural du Feng-Shui

Encore quelques mots au sujet de l’architecture du palais qui a été construit comme une forteresse interdite. Son concepteur est l’architecte Ngo Viet Thu, lauréat du prix de Rome. Dans la pure tradition géomancienne FENG-SHUI de l’Asie, tout a été conçu selon le tracé calligraphique des mots : CÁT, KHẨU, TRUNG, TAM, CHỦ và HƯNG.

CÁT signifie « la chance ». KHẨU signifie bouche ou ouverture, cela symbolise l’ouverture de l’esprit du Vietnam. TRUNG invoque la loyauté et la fidélité du peuple, vis-à-vis de la nation. TAM est le chiffre trois, il désigne les qualités de l’esprit de l’homme d’Etat : humanisme, discernement et force. Et enfin, CHỦ qui signifie « le maître », désigne l’indépendance du pays. HƯNG qui signifie Prospérité invoque la bénédiction du ciel.

Texte de @yen Bach, copyright, 2015. Tous droits réservés.

 

 

Il était une fois une ville nommée Saïgon

port saigon hochiminh city periode française
Le port de Saigon dans les années 1900

palais-norodom

Voici un aperçu historique de Hochiminh ville

C’est le 2 juillet 1976 que Saigon fut rebaptisé Ho-Chi-Minh ville, après la guerre des dix mille jours, dite guerre américaine qui succéda à une période française de 30 ans. Les vietnamiens chantonnent encore souvent cet air: « Mille ans de guerre d’invasion avec les chinois, Cent ans de guerre d’invasion avec les français, Trente ans où la guerre n’a jamais manquée de nous rappeler sa vivacité … »

Trinh Cong Son

Le 5 juin 1866,voguant vers Angkor, le lieutenant Francis Garnier, de la marine française, au sujet des difficultés partisanes de la Cochinchine, écrivit dans son carnet de voyages : « Il y avait longtemps déjà que les regards de la co­lonie étaient tournés avec curiosité et impatience vers cet intérieur de l’Indochine sur lequel régnaient de si grandes incertitudes. La période de la conquête était passée. Les faits d’armes et les actions hardies des pre­miers jours n’avaient plus de théâtre ni d’objet. Il sem­blait même, dans l’intérêt de notre établissement nais­sant, que tout bruit guerrier dût être étouffé avec soin. Deux années auparavant, la colonie avait failli succom­ber aux attaques dirigées en France contre les expédi­tions lointaines, et le projet d’évacuation, mis en avant à cette époque, n’avait été abandonné que sur l’assu­rance qu’elle pouvait désormais subsister avec ses seules ressources … » Francis Garnier, 1866, un buste de Francis Garnier est érigé à la place du Port-Royal,face à la fameuse brasserie américaine Closerie des Lilas

Au début du 17è siècle, cette ville n’était encore qu’un comptoir commercial du Cambodge situé dans une zone marécageuse recouverte de lacs et forêts. Plus tard, Saigon deviendra un port de première importance, avec l’afflux de commerçants chinois.

Pour certains, la source du terme Saigon viendrait du de Prei Kor, terme du Kmer qui signifier «la forêt des kapokiers » ou encore de Prei Nokor qui signifie « la forêt du royaume », en référence à la résidence du vice-roi du Cambodge qui avait établit sa résidence dans Cho Lon, ou « grand marché ».  Au 19è siècle, le rythme de croissance de la Cochinchine et de Saigon continua bien que différentes luttes se poursuivaient, entre Kmers et Vietnamiens, puis entre la dernière dynastie des Nguyen de Hue et les rebelles Tây Son de Binh Dinh. En 1859, la marine française et espagnole débarqua au port de Saïgon et la ville fut prise la même année et devint la capitale de la Cochinchine.

En 1954, la guerre la plus longue du 20ème siècle fut déclenchée, on passera de la guerre coloniale française à la guerre américaine, en transitant par le fascisme japonais et une remise du pouvoir aux mains des alliés, en la personne de Lord Mountbatten qui déclarera plus tard : » Il ne m’appartient pas de juger l’histoire du Vietnam mais les répercussions des décisions des alliés au traité de Postdam n’ont pas fini de résonner. »

En 1954, suite aux accords de Genève, le Vietnam fut divisé au niveau du 17è parallèle au nord de Hue, Saigon devint la capitale du Sud Vietnam, hébergeant à l’époque moins de 5M d’habitants.

De nos jours, Hochiminh ville compte plus de 8M d’habitants et est divisée en 19 districts et 259 quartiers. 12 districts sont nommés et 7 autres sont numérotés, aussi ne vous y trompez pas.

La ville s’étend sur plus de 2000 km2, au confluent du fleuve de Saïgon et du canal Vinh Te …

Continuer avec l’histoire du Vietnam ?

Hoa Lư, la 1ère capitale du Vietnam libre du joug chinois, 1010