L’AGENT ORANGE, la dioxine exfoliante de la guerre du Vietnam

L’avion de l’agent orange, le C-123

C-123, l'avion de l'agent Orange et de l'opération RANCH HAND au Vietnam
C-123, l’avion de l’agent Orange et de l’opération RANCH HAND au Vietnam (cource: Wikipedia)

Le Fairchild C-123, tristement familier des vietnamiens, est un modèle assez utilisé jusqu’en 2000, notamment par les garde-côtes. C’est un monoplan à aile haute cantilever de construction métallique. La fin du fuselage était relevée vers l’arrière et comportait une porte d’accès qui servait de rampe de chargement.

La cabine pouvait recevoir 60 hommes de troupes équipés ou 50 civières et 6 infirmiers ou du fret (source Wikipedia).

Les premiers C-123 furent déployés dans l’opération US AIR FORCE SPRAY FLIGHT, « Aérosol de l’USFs » ,  durant la fameuse opération RANCH HAND ou encore la bataille de Khe Sanh, 1968, Offensive du Tet

Le gouvernement des Etats Unis d’Amérique, avec l’agent Orange, le défoliant hautement toxique, détruire l’environnement naturel très dense du Vietnam car elle servait de planque à l’armée du Vietnam. »

En 1962, ces mêmes C-123 furent aussi vendus à la RPC (république populaire de Chine) pour des opérations militaires au Laos et au Cambodge.

2011-2012, RECYCLAGE ET DENI DE LA US AIR FORCE

En 2011, un vétéran de la guerre du Vietnam, le major Wesley T.Carter porta plainte contre la fameuse US Air Force contre l’exposition d’aviateurs à l’agent Orange. On notera que ces avions « non totalement décontaminés » avaient été recyclés de 1972 à 1982 pour d’autres opérations.

En 2012, le département de remboursement des dommages de guerre de la fameuse US AirForce continuera de dénier les effets toxiques de l’Agent Orange et refusera de dédommager vietnamiens et vétérans pour les effets dévastateurs causés. En 2014, des scientifiques répliquent par des rapports détaillés contestant les méthodologies appliquées pour instruire le procès

AGENT HERBICIDE ORANGE, QUEZAKO

Le nom Orange provient de la couleurs des fûts qui servaient à contenir le défoliant.

L’agent orange est, à la base, un mélange de deux molécules herbicides : l’acide dicholorophénoxyacétique  et tricholorophénoxyacétique, dérivés de la fameuse « cyanure ». Ces herbicides ont été découverts dans les années 1940 par des équipes de recherches britanniques et américaines. Leurs molécules agissent en mimant une hormone de croissance végétale de type auxine: l’acide indolê3-acétique. Pulvérisées sur des plantes, elles provoquent une croissance incontrôlée, menant à la mort du végétal. Ce poison fut produit par les célèbres Dow Chemical et Dos Santos. (source Wikipedia).

Grâce à sa remarque stabilité, l’agent Orange est tristement durable et ne se dégrade que très progressivement. On est encore aujourd’hui à la 3ème génération de contamination de vietnamiens. Elle n’épargnera pas les hommes de l’armée américaine qui continuent leur poursuite judiciaire. Au total on estimera le nombre de victimes à 4,8 millions de personnes.

Au Vietnam, de nombreuses opérations de décontamination furent lancées. Le procédé consiste à chauffer à plus de 1000 degrés.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s